Faux souvenirs induits en psychothérapie et fausse mémoire

LES DERNIERES NOUVELLES DES FAUX SOUVENIRS

Nouveau: Notre page spéciale "Les 40 questions les plus fréquentes sur les faux souvenirs" cliquez...ici.... Notre page spéciale "Les 40 questions les plus fréquentes sur les faux souvenirs" cliquez...ici.. Notre page spéciale "Les 40 questions les plus fréquentes sur les faux souvenirs" cliquez...ici.. Notre page spéciale "Les 40 questions les plus fréquentes sur les faux souvenirs" cliquez...ici.. "

Le Syndrome des faux souvenirs en France et dans le monde
Dernière mise à jour le 1er oct..2013

Vous recherchez une information : utilisez le moteur de recherche du site pour aller directement à la page

Loading

Bienvenue sur le site de Psyfmfrance

Le site Psyfmfrance a pris le relais en 2008 du site Francefms, fondé en 2000. Le nombre de visites a été en progression rapide. En 2010 nous recevions 73 visiteurs par jour, aujourd'hui en 2013 nous en recevons en moyenne 195 par jour. Nous avons chaque jour de nouveaux visiteurs du monde entier mais principalement de France (75%).

Il a pour but d’aider les familles et les patients adultes qui, ayant entamé une psychothérapie pour surmonter un problème personnel survenu au cours de leur existence, sont embarqués à leur insu dans une thérapie mettant en œuvre la recherche de « souvenirs refoulés » d’abus sexuels, qu’ils auraient subis dans leur enfance, mais dont jusque là ils n’avaient aucun souvenir.

Apporter une information exhaustive et sérieuse sur les faux souvenirs induits

Le site recueille toute l'information disponible sur le "Syndrome des Faux Souvenirs" (actualité, articles de presse, travaux et publications scientifiques, documents, témoignages...) afin d'apporter une information exhaustive et sérieuse à toutes les personnes concernées : victimes, familles, médecins, juges et avocats, journalistes, parlementaires... Les documents sont téléchargeables pour permettre la constitution d'un dossier sur le sujet.

Lire l'article Wikipedia Sur le Syndrome des Faux Souvenirs  Wikipedia

L'objectif de ce site, ainsi que celui des auteurs que nous citons, est de combattre les thérapies déviantes, telles que les thérapies de la « mémoire retrouvée » (TMR), afin de donner toute leur valeur aux thérapies pratiquées par de vrais professionnels (psychiatres, psychothérapeutes, psychanalystes ...), qui cherchent d'abord et avant tout à répondre au besoin de guérison du patient.
Parallèlement nous soutenons le combat de tous ceux qui luttent contre les violences familiales exercées sur les enfants, l'inceste et les abus sexuels sur les enfants lorsque les faits sont avérés.


Les thérapies de la "mémoire retrouvée" : (TMR)


Le Dr. John F. Kihlstrom, professeur de psychologie à l’Université de Yale a étudié l’argument de la « mémoire traumatique » et « les thérapies de la mémoire retrouvée » (TMR). Il a publié un texte sur le sujet, dans The Recovered Memory/False Memory Debate, ed. by K. Pezdek & W.P. Banks. San Diego, CA. Academic Press, 1996, pp. 297-311. Article réactualisé le 07 octobre 2007. Il décrit les caractéristiques principales des TMR ci- après.

Sur quels principes fondamentaux s’appuient les TMR ?

La thérapie de la mémoire retrouvée obéit à deux principes fondamentaux:

-1- que les souvenirs d'inceste d'enfance, d'abus sexuels et d'autres traumatismes peuvent affecter la personnalité adulte sans que la personne en soit consciente;

-2- que ces souvenirs inconscients ne sont jamais effacés de la mémoire, ils sont conservés intacts comme le "mammouth laineux" de Sibérie et peuvent revenir à la conscience, même après de longues périodes.

Quelles sont les hypothèses que font les thérapeutes des TMR ?

La thérapie de la mémoire retrouvée, ce terme recouvre une grande variété de techniques thérapeutiques qui partagent trois hypothèses:

-1- les symptômes actuels du patient sont causées par des expériences traumatisantes vécues dans l’enfance;

-2- le souvenir de ces événements a été censuré de la mémoire consciente par un processus de refoulement (une censure exercée par l’inconscient pour protéger le patient);

-3- la restauration du souvenir au niveau conscient (ou au moins la reconnaissance que le traumatisme s'est produit) est essentielle à la réussite du traitement des symptômes du patient.

La psychanalyse est un excellent exemple de la thérapie de la mémoire retrouvée.(Psychoanalysis is a prime example of recovered memory therapy) Mais d’autres thérapeutes de toutes origines : médecins, psychiatres, psychologues, et autre … qui croient fermement aux mythes de l’inconscient et du refoulement appliquent des techniques diverses pour récupérer des souvenirs soi-disant refoulés.

Comment les thérapeutes des TMR se présentent-ils ? ?

La thérapie de "la mémoire retrouvée" s'annonce rarement en tant que telle. En général la lecture des pages jaunes de l'annuaire téléphonique ou des sites internet dans presque n'importe quelle ville révélera un grand nombre de thérapeutes qui pratiquent : l’hypnose, la tenue d’un journal (hypnosis, journalling, guided imagery,..), l'imagerie guidée, l’EMDR, et d'autres techniques, y compris la régression des vies antérieures, destinées à récupérer des souvenirs oubliés de l'abus - qui, sont supposés être à l’origine des problèmes des patientes.

Quelle est l’attitude des thérapeutes des TMR face aux souvenirs retrouvés en thérapie ?

On peut distinguer 3 attitudes:

-1- Certains thérapeutes supposent simplement que les souvenirs des patientes, du moment qu’ils sont retrouvés, sont vrais - sans aucune tentative pour rechercher la corroboration.

-2- D’autres thérapeutes mettent de côté la question de l'exactitude des faits, et adoptent l'attitude idéaliste poussée à l'extrême où le moi et ses sensations constitueraient la seule réalité, ce qui importe c'est : "que les souvenirs soient vrais pour lui ou elle."

-3- D'autres encore s'abstiennent de douter ou de critiquer pour créer un « environnement thérapeutique » favorable au soutien du patient et à l'acceptation par celui-ci de la thérapie.



Les questions les plus fréquentes sur les faux souvenirs induits et les thérapies de la mémoire « retrouvée »

Consutez la page guide ...ici, elle répond à 46 questions.

Les thèmes abordés Questions
Le "Syndrome des faux souvenirs" c'est quoi ? : 1 à 7
Les techniques de manipulation mentale :  8 à 12
 Les ravages des  thérapies de la "mémoire retrouvée" :  13 à 17
 La sociologie des victimes des faux souvenirs induits : 18 à 20
 Historique du Syndrome des Faux Souvenirs : 21 à 24
 Ces thérapeutes de la "mémoire retrouvée" qui sont-ils? : 25 à 31
 Bien choisir sa thérapie et son thérapeute : 32 à 34
 Surveiller l'éthique du thérapeute : 35 à 39
 Comment sortir de l'emprise du thérapeute? : 40 à 46

Les faux souvenirs induits en France, un phénomène d'ampleur insoupçonnée


L'évaluation des chercheurs américains, Poole et Pendergrast chiffrait, aux État-Unis, à 62 500 le nombre de thérapeutes utilisant la technique de la "mémoire retrouvée" et à 1 million le nombre de victimes, au sommet de la vague. En France, aucune étude sérieuse n'a vu le jour mais nos partenaires : médecins, psychiatres, psychothérapeutes nous ont fourni des données précieuses qui permettent de connaitre l'ampleur des dérives. Vous en trouverez les détail dans notre page "Thérapeutes". En voici un bref apercu :

Combien de thérapeutes exercent en France?

L’annuaire officiel du conseil de l’Ordre dénombre en moyenne 16500 psychiatres. Lors de débats et émissions télévisées au sujet de l’autisme les familles d’Autistes ont déclaré: « qu’en France 80% des psychiatres font « de la » psychanalyse sans dire laquelle et « souvent ne le disent pas au départ » (voir ci-dessous)
A côté des 5500 « analystes » non médecins il y a 27500 psychologues diplômés, environ 15 500 psychothérapeutes régulièrement inscrits (certains ayant bénéficié de la cause du «grand père») et enfin les psychanalystes autoproclamés, psychopraticiens, somato-thérapeutes... et les gourous.

Le tableau qui recense les thérapeutes en France

                       Catégorie de  thérapeute

Nombre de praticiens en France

Psychiatres (source annuaire du Conseil de l'Ordre (1))
(dont Psychiatres-psychanalystes)

16500

(13000)

Analystes non Médecins

5500

Psychologues diplômés pratiquant la thérapie (2)

 27500

Psychothérapeutes régulièrement inscrits (3)

15500

Psychothérapeutes autre

15000

Total

80 000

1) Le nombre officiel de psychiatres et pédopsychiatres est sur le site de l’Ordre de médecins : soit 16160 psys (ce nombre fluctue entre 16 et 17 000 selon les départs en retraite et les nouveaux entrant, la moyenne mobile est autour 16500 praticiens)

2)Annexe sur le nombre de psychologues en France (inévitablement formés au « moule » psychanalytique)
Extrait du blog des cliniciens professionnels, psychologie.psyblogs.net* : « Dans le pays, les organisations professionnelles estiment aux alentours de 27 000 le nombre de psychologues cliniciens en France. Soit un psychologue pour presque 2300 habitants :
- 5500 dans les hôpitaux publics,
- 1500 dans les cliniques et hôpitaux privés,
- 9300 dans les institutions spécialisées,
- 4200 dans le secteur de la petite enfance, et
- 4000 en libéral.

* http://psychologie.psyblogs.net/2011/12/psychologue-clinicien-de-la-fac-la-vie.html

3) La plupart des Psychothérapeutes régulièrement inscrits ont bénéficié de la clause du «grand père» grâce au report de l’application de la loi de 2010, concernant le titre de psychothérapeute. En droit, une clause de «grand-père» est une disposition légale permettant que, lors de l'adoption d'une nouvelle loi, les conditions de l'ancienne loi puissent s'appliquer à ceux qui en bénéficiaient déjà, généralement pour une période limitée.


Une véritable épidémie de faux souvenirs "retrouvés" en thérapie : 6;8 % du total des 5 000 000 de clients des psychothérapies. Le gâchis financier est considérable, l'estimation plus précise est cours :
- la patiente paie en moyenne 80€ la séance de 45 minutes, 40 séances par an, soit : 3200€ par an.
- les 340 000 patients représentent un budget "thérapies de la mémoire retrouvée" de 1,1 milliards d'euros par an !!! - dont environ 1/4 à la charge de la Sécurité Sociale.

La fréquentation de notre site prouve, en tout cas, que le Syndrome des faux souvenirs est loin d'être marginal.


Les faux souvenirs induits en thérapie font des ravages

Les conséquences ( Extrait du rapport 2007 de la Miviludes)

1 - La santé des victimes:
- Des parents, après leur mise en cause dans des accusations d’abus sexuels, se suicident, des parents et grands-parents après les accusations ont développé des pathologies graves : maladies cardiaques, cancers, dépressions nerveuses.
- Chez les enfants accusateurs des tentatives de suicide et des hospitalisations d’urgence en établissement psychiatrique.

2 - Les procédures judiciaires.
- Des plaintes devant la justice
- Certains parents ont quitté leur domicile les poignets menottés, ont fait l’objet de mises en garde à vue et de fouille de leur domicile, de mises en examen pendant de longs mois jusqu’au déroulement du procès. En France, ces affaires ont été, en général, déclarées sans suite par la justice.

3 - Les séismes familiaux
Mise en cause calomnieuse des grands-parents sur la personne de leurs petits-enfants, les privant dans certains cas définitivement de leur présence. En l’absence de saisine de la justice, les accusés se qualifient «de présumés coupables à vie ».De plus, l’accusation fausse d’un parent pour des faits aussi graves, cause des fractures familiales et des destructions psychiques hors du commun.

4 - La situation des enfants accusateurs se détériore de façon alarmante.

Voici un extrait de notre page spéciale sur ce sujet:

Etat des patient(e)s %
Avant la thérapie
%
Après la thérapie
Sont encore en thérapie  3 ans après les premiers faux souvenirs "retrouvés" au cours de la thérapie.
Sont encore en thérapie après 5 ans
100%

plus de 50%
 Ont des pensées suicidaires 10 67
Hospitalisés 7 37
Engagés dans une auto-mutilation 3 27
Ont un emploi 83 10 (après 3ans)
Sont mariés 93 64 (après 5 ans)
divorcés ou séparés
Ont la garde de leurs enfants 70 46
Ont rompu avec leur famille - 100 
Sources:
- Brain Stains Scientific American Mind, October 2007 By Scott O. Lilienfeld and Kelly Lambert et
- Thomas D. Oellerich ,Sexuality & Culture, 4(2), 67-81 (2000).
Etude dans le cadre du Programme de l'Etat de Washington pour l'indemnisation des victimes de la criminalité.

5 - Un ouvrage à lire pour comprendre.
Madame Brigitte Axelrad a publié le 15 septembre 2010 le premier livre français qui répond aux questions qu'on se pose tous sur les faux souvenirs "retrouvés" en thérapie: Les ravages des faux souvenirs ou la mémoire manipulée aux Editions book-e-book, (2010), ISBN : 978-2-915312-22-5, Collection "Une chandelle dans les ténèbres" 84p, 10€45. Disponible chez Book-e-book : Les ravages des faux souvenirs
Une version anglaise a été publiée par la BFMS (British False Memory Society) avec une bibliographie complète sur le sujet. Le livre anglais est disponible sur Amazon.com ou auprès de la BFMS, ISBN-10: 0955518423 ISBN-13: 978-0955518423.


Caractéristiques de la thérapie de mémoire retrouvée

La thérapie des souvenirs induits se caractérise par la rupture de la victime avec son milieu d’origine. Cette rupture qui lui est présentée comme salutaire a en réalité pour objectifs de la tenir à l’écart de toute personne (parents, familles, médecins, amis) en mesure de lui révéler ce qu’elle ignore sur son ou sa psychothérapeute.
Les résultats des tromperies sont parfaitement objectivables de l’extérieur de la thérapie : pour la victime toute personne doutant de sa thérapie est dans le DENI, la victime refuse tout dialogue avec toute personne étant en mesure de l’éclairer, l’entourage constate que la victime est dans la HAINE de ceux qui l’aimaient et qu’elle aimait avant sa thérapie.
La pire catastrophe qui puisse arriver aux thérapeutes est que leurs victimes reprennent contact avec leurs familles et découvrent avoir été trompée puis que, comme aux Etats Unis et comme les victimes du psychologue Benoit Yang Ting, elles se retournent contre le thérapeute avec le soutien de leurs familles.
Le DENI et la HAINE induits par la thérapie permettent de ridiculiser la patiente aux yeux de son entourage et font qu’elle se retrouve souvent seule face au psy quand elle veut lui demander des comptes.
Les psychiatres intervenant dans les thérapies de la mémoire retrouvée sont souvent les mêmes que ceux intervenant dans l’autisme. Nombre d’entre eux sont connus des autres Médecins, du Conseil de l’Ordre, des Services de l’Etat, des familles, des Associations de victimes et de parents de victimes. Ces psychothérapeutes se caractérisent par l’un ou l’autre ou plusieurs des critères suivants :

1 - ils ne remettent de pas de consentement éclairé au patient.
2 - ils ne prescrivent pas de thérapie familiale pour établir leur diagnostic et déterminer ensuite le traitement : ils utilisent au contraire le "traitement" pour produire leur diagnostic préétabli d’abus intrafamilial.
3 - ils refusent de remettre leur diagnostic par écrit à leurs victimes.
4 - ils repoussent les actions pluridisciplinaires permettant de démasquer leurs tromperies
5 - ils se retranchent derrière le secret médical pour refuser de confirmer par écrit ce qu’ils ont pourtant dit aux victimes, aux familles, aux autres médecins.
6 - ils sont opposés au contrôle de leur pratique.
7 - ils expliquent habilement à la patiente que toute personne doutant de sa thérapie est « une personne dans le déni » …on ne dialogue pas avec les personnes dans le déni et dans le refus de reconnaître l'abus.
8 - ils discréditent la patiente aux yeux de l’entourage en la poussant à la haine, de soit disant faits qu’ils refusent de confirmer par écrit à leurs victimes et à leur familles.
9 - ils organisent l'isolement de la patiente qui se retrouve ainsi seule face à son psy en lieu et place de la famille aimante.

Lorsque l’entourage a les preuves que tout est faux il ne comprend pas comment de victimes intelligentes par ailleurs, continuent à être « endoctrinées » et en haine contre leurs parents des années après avoir cesse de voir leur psychanalyste.
Les médecins aguerris savent tout patient est influençable, et que les patients en détresse sont particulièrement enclins à adopter les croyances et les partis pris de leur thérapeute, ils savent aussi que l’implantation de fausses croyances est un« virus » qui prospère tant que les proches, dans l’intérêt de la victime, ne lui ont pas fait sentir qu’elle a été «contaminée » par des croyances qui la ridiculisent.


Une leçon intéressante à tirer de nos collègues américains

Comment la FMSF a-t-elle réussi à éradiquer le syndrome dans un délai aussi court ?

Voici quelques-uns de ses résultats:
- le terme «syndrome des faux souvenirs» est devenu une partie du langage quotidien
- un débat professionnel intense s'est intauré aux États-Unis sur la mémoire, le refoulement, l'inconscient...
- l'ensemble des médias américains a donné la parole aux scientifiques spécialistes de la mémoire
- des chercheurs universitaires et des professeurs d'Universités ont étudié la manipulation mentale pratiquée par les "thérapeutes" des faux souvenirs
- la justice américaine, saisie par les victimes et leurs familles, a condamnée lourdement les thérapeutes adeptes de la "mémoire retrouvée"
- aujourd'hui le phénomène a pratiquement disparu aux États-Unis, cela n'a pris que 10 ans

Ce résultat remarquable on le doit à la stratégie de la FMSF et sa directrice exécutive Pamela Freyd. Elle nous raconte comment elle s'y est prise.
"En 1992, la False Memory Syndrome Foundation a été formée par un groupe de familles et des professionnels et de plusieurs accusés à l'Université de Pennsylvanie à Philadelphie et au Johns Hopkins Medical Institution de Baltimore. Ce groupe initial était venu pour tenter de comprendre ce qui s'était passé pour provoquer un tel changement Ils essayaient bien entendu aussi de composer avec la douleur de la perte de leurs enfants et s'attaquer au cauchemar juridique d'être accusé injustement d'abus sexuel.
Toutes les familles avaient été informés par leurs enfants qu'ils avaient "récupéré des souvenirs refoulés." Quel était donc le fondement scientifique de ces allégations?

Les familles n'étaient pas intéressées à former une organisation de soutien comme il en existe tant...en France et ailleurs. Lorsque nous envisagions la structure qu’une telle organisation pourrait prendre, nous avons senti que nous serions plus efficaces si nous pouvions recevoir l'aide des membres des communautés scientifiques et cliniques qui ont étudié la mémoire.
Avec l'aide des chercheurs de la mémoire et l'hypnose de renommée mondiale, Emily et Martin Orne, nous avons commencé à identifier les personnes qui ont publié des travaux de recherche dans le domaine de la mémoire ou de la pratique clinique et qui pourrait fournir des indications sur le problème. Nous avons décidé d'approcher les membres séniors dans ce domaine de sorte qu'ils ne sentent pas leur carrière menacée sous la pression du combat passionné qui de toute évidence allait surgir au sein de la communauté thérapeutique sur le phénomène des souvenirs refoulés en plein développement.
Par des lettres et des appels téléphoniques nous avons pris contact avec les chercheurs et les cliniciens exceptionnels qui sont devenus le Conseil consultatif scientifique et professionnel de la FMSF. Comme la renommée de notre jeune organisation augmentait, des professionnels intéressés ont commencé à nous contacter. De la manière dont il était formé, il est devenu clair que l'un des points forts du Conseil consultatif était la diversité des opinions sur certains sujets, y compris l'hypnose et de la répression. Dans le même temps, le Conseil consultatif s’est trouvé uni par une adhésion à la notion fondamentale que: des affirmations extraordinaires exigent des preuves extraordinaires. Ils étaient tous d'accord que la corroboration externe est nécessaire pour connaître la vérité ou la fausseté d'un souvenir. Ils sont tous préoccupés par des dommages possibles aux patients et aux familles causés par l'utilisation de techniques qui augmentent le risque de suggestion.
La False Memory Syndrome Foundation a eu un impact puissant en raison de l'éclat, de la force, de l'intégrité et du courage des membres du Conseil consultatif scientifique et professionnel."
Pamela Freyd, Ph.D.
Directeur exécutif

A méditer pour une action plus efficace en France...

Les Etats-Unis se guérissent des faux souvenirs, la France est en pleine épidémie

Le Etats Unis ont lancé la mode des thérapies de la mémoire retrouvée, mais depuis l'année 1991 l'épidémie régresse, elle est considérée comme stoppée grâce à l'action de la False Memory Syndrome Foundation (FMSF) qui a entrepris un effort d'information soutenu envers les médias, les médecins, les juges etc..et initié des travaux de recherche dans les plus grandes Universités américaines sur la mémoire. La FMSF s'est dotée en outre d'un Conseil Scientifique réunissant les plus grands spécialistes américains qui publient des centaines d'articles dans les revues scientifiques. (Voir nos pages Recherche et Articles scientifiques, sur le site).

Enfin,à la suite du cas Ramona, les parents des patient(e)s ont entrepris de faire des centaines de procès aux thérapeutes de la mémoire "retrouvée" et les ont gagnés.Le résultat est au rendez-vous ces thérapeutes sont devenus plus prudents. lire ici le cas Ramona.

L'évolution du Syndrome des Faux Souvenirs aus Etats-Unis Etude effectuée en  sur un échantillon de 4400 cas de faux souvenirs retrouvés en thérapie.

Lire l'extrait de l'article "Faux souvenirs et manipulation mentale" décrivant l'évolution du phénomène des faux souvenirs aux Etats-Unis et la sociologie des victimes et de leurs familles.

lire l'extrait ici.

Lire l'article complet : ici

-

Le déclin de la psychanalyse aux USA *, qui s'est accentué dès 1980, a lui aussi contribué à l'arrêt du Syndrome des faux souvenirs. Hélène Tessier, psychanalyste canadienne, dans son ouvrage La psychanalyse américaine ** énumère les facteurs de ce déclin: "le retour de l’approche somatique des troubles mentaux et de la biologie en général dans le domaine de la santé mentale, pressions pour quantifier les bénéfices associés aux différentes psychothérapies, arrivée en 1980 du DSM-III."
* L’âge d’or de la psychanalyse au sein de la psychiatrie américaine fût de relativement courte durée : de 1945 au début des années 1960 [..) un net recul qui s’observe aussi partout ailleurs (sauf en France).
** Hélène Tessier. La psychanalyse américaine. Paris : PUF. Collection Que sais-je ? 2005. 121 p.


Les questions traitées dans quelques pages du site

- Les thérapeutes des faux souvenirs: Qui sont-ils? Quel est leur credo? Combien font-ils de victimes en France?... Les thérapeutes

- Leurs techniques de manipulation: l'hypnose, l'interprétation des rêves, l'imagerie guidée, la canalisation... Leurs techniques

- Quelle est la formation des thérapeutes? Ou en est l'évaluation des thérapies en France? Qui a droit au titre de psychothérapeute? Combien sont-ils? Quelles sont les méthodes thérapeutiques reconnues et celles qui sont dangereuses? Vous trouverez la réponse dans notre page : Évaluation


Le combat contre les faux souvenirs induits et les thérapeutes déviants


Les rapports de la Miviludes

miviludes

- Le rapport 2007 de la Miviludes a été un évènement fondateur en France du combat médiatique contre les thérapies de la mémoire "retrouvée", sa publication a donné lieu à des dizaines d'articles de presse et d'émissions sur toutes les radios de France.

Il a développé en 20 pages très bien documentées: Les dérives psychothérapeutiques : le cas des faux souvenirs induits
1. Naissance d’un phénomène dangereux
2. Un phénomène en progression
- Des méthodes vulnérables aux mauvaises pratiques
- Les principes: La vérité du subconscient, Le mécanisme de l’occultation, Le corps mémoire,
- La purification émotionnelle, La libération des mémoires internes, familiales, héréditaires ...
3. Physionomie de récents cas de faux souvenirs induits
- Le profil des victimes accusatrices
- Les psychothérapeutes
- Les méthodes
- Le profil des victimes accusées
- Les conséquences
Regard d’une psychologue, Mme Delphine Guérard, sur les dérives de la pratique des faux souvenirs induits
Vous pouvez retrouver ce rapport et lire les pages 39-50 et 158-168 ...ici
- Le rapport 2008 de la Miviludes consacre de nouveau un paragraphe sous le titre: "La falsification de la mémoire «retrouvée»", mais aussi :"Le dévoiement des pratiques psychothérapeutiques à des fins sectaires", "Des psychothérapeutes aux parcours divers", à lire ...ici
- Le rapport 2009 consacre un chapitre; "Les mineurs, le risque sectaire et les grands-parents" L'emprise des thérapies de la mémoire "retrouvée" conduit des grands-parent à saisir le JAF (Juge des Affaires Familiales) en vertu de l’article 371-4 du Code civil: « L’enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles avec ses ascendants. Seul l’intérêt de l’enfant peut faire obstacle à l’exercice de ce droit. Si tel est l’intérêt de l’enfant, le juge aux affaires familiales fixe les modalités des relations entre l’enfant et un tiers, parent ou non.». Lire les extraits ...ici
Vous pouvez également voir le reportage de France 2, du 7 avril 2010, qui traite des faux souvenirs fabriqués sous l'influence de l'iboga. voir la vidéo.


Le reportage de France 2: Les Infiltrés

F2_infiltres.gif Le 17 Décembre 2008, France 2 a diffusé le témoignage d'une journaliste, infiltrée en caméra cachée, chez une thérapeute qui implante dans la mémoire de ses patient(e)s des faux souvenirs d'abus sexuels infantiles. La jeune journaliste en est ressortie ébranlée et stupéfaite. Voici son commentaire: "Moi-même, j’ai été déstabilisée par la manière dont elle fonctionnait. J’ai vraiment trouvé que c’était odieux et scandaleux." Vous pouvez voir la vidéo de 15 minutes sur notre page Les infiltrés

L'attribution du titre de psychothérapeute enfin effective... en juin 2010

legifrance

- La loi du 9 Août 2004 qui réglemente la profession de psychothérapeute a enfin son décret d'application, publié le 20 mai 2010. Un peu d'histoire... Monsieur Bernard Accoyer, médecin et député, avait proposé en octobre 2003 à l’Assemblée Nationale un amendement qu’il justifiait en ces termes :

"Des personnes, insuffisamment qualifiées ou non qualifiées, se proclament elles-mêmes « psychothérapeutes ». Elles peuvent faire courir de graves dangers à des patients qui, par définition, sont vulnérables et risquent de voir leur détresse ou leur pathologie aggravée. Elles connaissent parfois des dérives graves. (…) ".

Ce texte se heurta à des oppositions farouches, notamment du puissant lobby des psychanalystes qui retarda de plus de 6 ans la publication des décrets d'application de la loi. Ils avaient déjà lutté contre l'évaluation des psychothérapies réalisée par l'INSERM en 2004 et obtenu le retrait du texte par le Ministre de la Santé M. Douste-Blazy. Il faut savoir qu'un psychanalyste n’a pas besoin de diplômes pour être psychanalyste. La condition suffisante et nécessaire posée par Freud était d’avoir fait une psychanalyse didactique. L’appellation de psychanalyste n’est pas réglementée et toute personne peut s’intituler psychanalyste sans avoir jamais exercé en tant que tel et sans même avoir effectué une psychanalyse personnelle. Le psychanalyste a le droit d’exercer en dehors de tout contrôle scientifique ou médical.
Le décret prévoit donc une formation en psychopathologie clinique pour tous ceux qui n'ont pas reçu cette formation. lire l'extrait du décret d'application. ou le texte officiel sur Legifrance ...ici
Vous pouvez aussi voir le reportage de FR2 du 10 juin 2010 au journal de 20H, qui traite de ce sujet. Une patiente raconte dans ce reportage comment son thérapeute lui a fait croire à de faux souvenirs d'inceste. Mais fort heureusement elle a arrêté sa thérapie et se reconstruit lentement. voir la vidéo.

Mais la loi est aujourd'hui contournée, on voit maintenant fleurir des appellations qui évitent soigneusement le titre de psychothérapeute: psycho-et socio-somatothérapeute, thérapeute en psycho énergie, thérapeute Bio Psycho, thérapeute Psycho-corporel, thérapeute énergétique, thérapeute karmique, psychogénéalogiste, etc...


Le premier livre en français, sur les faux souvenirs

- Madame Brigitte Axelrad a publié le 15 septembre 2010 le premier livre français qui répond aux questions qu'on se pose tous sur les faux souvenirs "retrouvés" en thérapie: Les ravages des faux souvenirs ou la mémoire manipulée de aux Editions book-e-book, (2010), ISBN : 978-2-915312-22-5, Collection "Une chandelle dans les ténèbres" 84p, 9€90. Une version anglaise a été publiée par la BFMS (British False Memory Society) avec une bibliographie complète sur le sujet. Le livre est disponible sur Amazon.com ou auprès de la BFMS, ISBN-10: 0955518423 ISBN-13: 978-0955518423.

Brigitte Axelrad
 Book-e-Book

...L'appréciation d'Elizabeth Loftus, Distinguished Professor, University of California-Irvine, USA:
"Les ravages des faux souvenirs est un livre lucide et important. L’analyse convaincante que fait Brigitte Axelrad du problème des faux souvenirs est une lecture incontournable pour les familles qui sont tombées dans le piège des guerres de la mémoire et pour les professionnels dont le travail influence leurs vies."
...L'appréciation de Sir Arnold Wesker, dramaturge britannique, auteur de "Souvenirs Fantômes":
"Je suis plein d’admiration pour tous vos efforts pour attirer l’attention sur ce problème des faux souvenirs. Vous avez travaillé avec énergie, intégrité, imagination et dévouement et j’espère que vos efforts porteront leurs fruits. Je sais que c’est un problème qui progresse dans le monde et j’espère que beaucoup d’autres comme vous surgiront et se battront pour attirer l’attention sur ce syndrome insidieux."
...L'appréciation de Jacques Van Rillaer,
Professeur à l’Université de Louvain en Belgique.
"En quelques pages limpides, sous forme de questions et de réponses, Brigitte Axelrad fournit des informations capitales que devraient connaître tous les hommes de loi, tous les psychothérapeutes et les victimes de faux souvenirs."
Lire la présentation du livre ici.

 Brigitte Axelrad BFMS


Reportage TF1

- TF1 a diffusé le 30 Août 2011 l'enquête du 20 heures :Quand de vrais gourous inventent de faux souvenirs une vidéo de 4 min 48:
Certains thérapeutes manipulent leurs patients en inventant de faux traumatismes soi-disant vécus dans leur enfance. La consultation en caméra cachée et les témoignages de parents et d'enfants adultes victimes de ces thérapeutes sont édifiants. On apprend au fil du reportage que selon la Miviludes, plus d'un quart des 15000 psychothérapeutes français répertoriés par leurs organisations professionnelles, soit plus de 4000 psychothérapeutes officiels, pratiqueraient des thérapies visant à faire retrouver de faux souvenirs d'abus dans l'enfance.
Cette émission a eu un impact immédiat sur la fréquentation de notre site. Vous pouvez retrouver le lien vers TF1, les commentaires du forum de TF1 et l'impact sur la fréquentation du site ...ici


Logo cercle psy

- La revue Le Cercle Psy N°3 de décembre 2011 contient un article de Martin Gay-Lussac intitulé " Faux souvenirs: les psychologues peu informés... Une enquête menée en Norvège avec 857 psychologues agrées, a de quoi semer l'inquiétude : "la majorité des psycholologues n'est pas au courant des recherches récentes sur la mémoire et semble ignorer les risques de faux souvenirs. Les 2/3 des psychologues (63%) estiment que des adultes peuvent soudain se souvenir d'évènements traumatiques anciens au cours d'une psychothérapie et oubliés jusque-là - idée largement contestée par la plupart des recherches sur la question. En outre 38% des psychologues interrogés pensent que des adultes peuvent refouler, puis se souvenir avoir commis un crime. Parmi ces psychologues 12% ont déjà été appelés comme experts auprès des tribunaux..."

Ces chiffres confirment l'étude de Michaël Yapko faite aux États-Unis en 1990. L'Europe a donc 20 ans de retard sur la question. Il est dommage qu'une étude similaire n'ait pas encore été effectuée en France.


Hedwige Dehon

- La recherche universitaire en Belgique sur les faux souvenirs est soutenue, plus spécialement à l'Université de Liège au Département de Psychologie: Cognition et comportement (Cognitive Psychology Unit). Nous connaissions déjà les travaux des Professeurs Serge Brédard et Martial van der Linden*, mais une jeune enseignante Hedwige DEHON effectue un travail remarquable sur le sujet. Elle a publié de nombreux articles et présenté sur ce thème des conférences, même chez nous, à l'Ecole Nationale de la Magistrature à Paris en Décembre 2010**. L'Université de Liège vient de publier, en août 2011 et en français, un dossier pour le grand public: «Faux et usage de faux souvenirs / Faux et forgé ». Vous le trouverez ...ici
** Dehon, H. (2010). « Des faux souvenirs et autres choses qui remettent assez sérieusement en cause la valeur du témoignage, au moins dans certaines circonstances ». Conférence invitée, formation sur le témoignage, Ecole Nationale de la Magistrature, Paris, Décembre 2010.

L'actualité récente des faux souvenirs "retrouvés" en thérapie


Un marqueur physiologique pour les faux souvenirs

Ali Baioui

- Des chercheurs de l'Université de Giessen en Allemagne publient le 27 janvier 2012 un rapport montrant qu’un simple test physiologique peut distinguer entre les vrais et les faux souvenirs. Ali Baioui et ses collègues ont utilisé une variante du paradigme de Deese-Roediger-McDermott (DRM), une méthode bien établie pour créer de faux souvenirs dans un cadre expérimental. Les chercheurs ont modifié cette méthode pour utiliser des stimuli visuels au lieu de listes de mots.
Cette étude est la première à utiliser des mesures physiologiques pour enquêter sur les faux souvenirs, et les résultats suggèrent que des réponses physiologiques involontaires peuvent être utilisées pour distinguer les faux souvenirs et les vrais. Vous trouverez une traduction en français de l'article ...ici

Nota: Cet article est publié dans le journal britannique The Guardian. On remarquera, une fois encore, que les journalistes anglo-saxons ont gardé une culture scientifique qui leur permet d'écrire des articles bien documentés dans leur journal. On regrette que cette culture des journalistes ait partiellement disparu dans l'hexagone ainsi que les rubriques correspondantes. En tout cas sur les sujets qui nous intéressent...


Comment vous sentiriez-vous si quelqu'un avait implanté un faux souvenir dans votre esprit?

Tali Sharot

- Tali Sharot est l'une des neuroscientifiques les plus innovantes à l'œuvre aujourd'hui. Elle s'intéresse à la manière dont la motivation et le jugement forment l'émotion humaine, la mémoire et l'action. Elle utilise une combinaison de techniques comportementales, informatiques, pharmacologiques, et des méthodes d'imagerie neurologique, pour élucider les processus sous-jacents du cerveau à trois niveaux: les comportements, les systèmes neuronaux et des neurotransmetteurs. Elle vient de publier un ouvrage: "Le biais d'optimisme" (The optimism bias, a tour of the irrationally positive brain)


C'est possible et facile en se basant sur de nouvelles recherches surprenantes, . Votre mémoire est malléable et peut facilement être trompée en vous faisant vous souvenir de quelque chose ce qui n'est pas vrai à 100% .
En fait, tout ce qu'il faut pour créer un faux souvenir est un peu d'«aide» de vos amis ou de votre ...psychothérapeute s'il est mal intentionné...

L'étude de Tali Sharot et des chercheurs de l'Institut Weizmann en Israël vient d'être publiée dans la revue Science [1] elle révèle le lien intime entre la mémoire et de notre moi social. Il s'agit d'un effet de la "pression sociale". Mais pourquoi sommes nous si confiants que nos faux souvenirs sont vrais?
Vous lirez la suite dans notre page Actualité.


L'actualité des faux souvenirs... en bref

Pour en lire plus reportez-vous à nos pages Actualité ...ici

Colloque sur l'Exit Counceling ou le conseil en sortie d'emprise mentale.

logo ccmm

- La délégation Aquitaine du CCMM organise le 31 mars 2012 à Bordeaux un colloque sur l’Exit Counceling. Cette technique adaptée d’une pratique américaine, est destinée aux familles qui tentent de reprendre contact avec leurs proches placés sous l’emprise mentale d’un gourou ou d’un thérapeute. Le colloque exposera l’intérêt et les résultats de cette méthode.
Une équipe est d’ores et déjà active à Bordeaux, elle est constituée d’une criminologue, experte judiciaire, d’une psychanalyste, d’une psychologue clinicienne, d’un spécialiste en recherche et accompagnement de personnes.
Inscriptions auprès de la coordinatrice : Mme Marie-Hélène Hessel tel:06 86 26 00 15
Le conseil en sortie, est aussi appelé thérapie d'intervention stratégique, l'intervention est destinée à persuader une personne de quitter un groupe perçu comme une secte ou une thérapie déviante. Le conseil de sortie se distingue de la déprogrammation par le fait que c'est une procédure volontaire, et que le sujet y est traité avec respect. Le conseil de sortie nécessite un accord volontaire entre un disciple et un spécialiste des conseils de sortie pour parler de l'implication de l'adepte avec le groupe ou le thérapeute et il est généralement fait en présence de la famille du disciple. Le spécialiste des conseils de sortie est généralement embauché par les parents de l'adepte.


La Communication Facilitée invente des faux souvenirs chez une ado autiste

logo abc news

- La chaine de TV ABC News, le 7 janvier 2012, a fait un reportage sur les faux souvenirs "retrouvés" par une thérapeute qui pratique la Communication Facilitée (CF) *. Il s'agit d'une adolescente autiste, Aislinn, qui avait "accusé" son père Julian Wendrow d'abus sexuel par l'intermédiaire de la thérapeute-facilitatrice. Le père a été emprisonné pendant 80 jours avec une perspective de 75 ans d'emprisonnement. Mais le juge a ordonné une séance de CF en double aveugle, les questions sont posée en dehors de la présence de la thérapeute. Les réponses se sont alors, toutes révélées fausses. L'accusation a été levée.
Voir le reportage en anglais, cliquer... ici
La famille a déposé plainte contre la police et la thérapeute qui avait fabriqué ces accusations. La police a accepté de verser 1,8 M$ à la famille pour qu'elle retire sa plainte. La facilitatrice Cindy Scarsella, est maintenant employée comme vendeuse dans un centre commercial.

* La Communication Facilitée est une méthode pseudo-scientifique pour "faire parler l'inconscient".
** On espère que la police du Michigan aura retenu la leçon et que la facilitatrice ne sera plus jamais autorisée à approcher un enfant. Il y a aux États-Unis 10,2 millions de familles d'enfants autistes.


- Le CorteX (COllectif de Recherche Transdisiplinaire Esprit Critique & Sciences) a organisé le 9 mars 2011 à l'université de Grenoble, un Atelier psycho-pop sur les psychologies de comptoir et leurs dérives. Il a traité notamment de la Psychanalyse et des thérapies de la « mémoire retrouvée ».
Retrouvez l'article ...ici ou lire et télécharger l'article...ici


- L'un de nos lecteurs nous signale la nouvelle émission de la Télévision Suisse Romande (TSR) Spécimen consacrée à la manipulation mentale. Visionnez l'émission du 13 octobre 2010 (durée 56 minutes) vous y verrez une séquence de 10 minutes sur les faux souvenirs. Instructif ! A voir ici


Vous trouverez d'autres évènements sur les faux souvenirs induits par des thérapeutes déviants dans notre page Actualité


L'actualité des livres et revues sur les faux souvenirs et la mémoire


Psychanalyse: les dessous du divan

- La revue de l'AFIS, Science et pseudo-science, vient de publier, un numéro hors-série: Psychanalyse: les dessous du divan. Ce numéro de 144 pages apporte une réflexion sur les 3 volets: le statut scientifique de la psychanalyse, la réalité des allégations thérapeutiques des psychanalystes, et la place injustifiée occupée par la psychanalyse dans l'espace public (santé, justice, médias etc...). Les faux souvenirs et "les thérapies de la mémoire retrouvée", les personnalités multiples, l'inconscient, l'amnésie infantile et le refoulement y sont notamment traités. Vous pouvez encore le trouver en kiosque ou le commander directement: le hors-série numéro: 293, Psychanalyse, auprès de l'AFIS.


- Carol Tavris et Elliot Aronson publient en 2010 la traduction en français du livre: - Mistakes Were Made (But Not by Me): Why We Justify Foolish Beliefs, Bad Decisions, and Hurtful Acts - Il s'intitule en français: - Les erreurs des autres - aux Editions Markus Haller, 397p, 25€. Il contient un chapitre sur la mémoire et les faux souvenirs: La mémoire une historienne complaisante.

Carol Tavris

Vous pouvez lire de Carol Tavris, docteur en psychologie sociale, l'avant-propos (traduit en français) qu'elle a écrit pour l'ouvrage de Scott.O.Lilienfeld: Science and Pseudoscience in Clinical Psychology. Lire l'avant-propos complet (cliquer 2 fois sur la touche Échap pour visualiser le pdf normalement) ...ici.

Un extrait de ce document en français reprend sa conclusion, les croyances et les 12 idées fausses et en psychothérapie et le curriculum vitae de l'auteur. ...ici

Carol Tavris a introduit avec talent le livre de Scott.O.Lilienfeld: Science and Pseudoscience in Clinical Psychology.

 Science and Pseudoscience in Clinical Psychology


- Le Dr. Laurent Cohen est neuropsychiatre à l'hôpital de la Pitié Salpetrière à Paris. Il vient de publier un livre: Pourquoi les chimpanzés ne parlent pas ? Et 30 autres questions sur le cerveau de l’homme. Laurent Cohen, Éditions Odile Jacob, 2009, 255 pages, 25 €.

chimpanzés

L'un des ses chapitres est consacré aux faux souvenirs "retrouvés en thérapie. Laurent Cohen écrit:
- "On a vérifié qu'on pouvait implanter des souvenirs non seulement faux, mais tout à fait impossibles...
- Et l'on peut croire à un faux souvenir aussi fortement qu'à un vrai?
- Oui, un faux souvenir peut acquérir la consistance d’un vrai et influencer le comportement et les décisions qu’on prend...
- Mais cette possibilité de modifier les souvenirs peut donner l'idée de manipulations effrayantes? ... "
Vous pourrez lire la suite dans ce livre passionnant et qui se met à la portée du lecteur.
Enfin un professionnel de santé qui a tout compris sur les faux souvenirs et qui le dit....
Le site de l'AFIS publie sur son site une note de lecture sur cet ouvrage: Pour lire l'article  Association Française pour l’Information Scientifique


- Faux souvenirs induits : Le Temps détraqué. Cet article de Sarah Chiche est publié le 16/06/2010 dans Cercle Psy. Article réservé aux membres.
"Des thérapeutes peuvent facilement persuader leurs patients qu'ils ont été victimes d'abus sexuels ou de maltraitances qui n'ont jamais eu lieu, et les amener à couper les ponts avec leur famille, pour mieux les escroquer. Enquête.
Tout commence au début des années 1980, aux Etats-Unis. Des thérapeutes soutiennent que l’origine de certains troubles psychiques n’est accessibles qu’à partir d’une forme précise de thérapie, souvent basée sur l'hypnose : la Repressed Memory Therapy (RMT)....

l'emprise

Sarah Chiche est une romancière qui a notamment publié récemment le roman "L'Emprise", Editions Grasset 2010, 15€, dans lequel elle traite de façon romancée des faux souvenirs induits. Malgré une connaissance partielle du syndrome des faux souvenirs et de ses causes, l'article et son roman ont l'avantage de populariser les faux souvenirs soi-disant retrouvés en thérapie. Beaucoup de ses informations proviennent notamment de notre site et des témoignages de parents entendus au cours de l'assemblée générale de l'AFSI.
Sarah Chiche se conforme cependant au "politiquement correct français" en dédouanant Sigmund Freud de toute responsabilité dans l'origine du phénomène. Les chercheurs étrangers (américains, britanniques, hollandais, belges...) n'ont pas cette attitude frileuse à l'égard des théories de Freud. Mais, il est vrai, l'emprise des psychanalystes sur l'opinion et les médias est là-bas moins forte qu'en France.".


the trauma myth

- Susan Clancy vient de publier, en anglais, un livre aux États-Unis: The Trauma Myth: The truth about the sexual abuse of children and its aftermath. Cette élève du Professeur Richard McNally a effectué ce travail de qualité malgré les obstacles dressés sur sa route. Vous pouvez lire la lettre. et sa prise de position sans ambiguîté sur les souvenirs refoulés.L'interview.


My Lie

- Meredith Maran vient de publier, en anglais, un livre aux États-Unis: My Lie: A True Story of False Memory. Cette journaliste a accusé son père d'abus sexuel, vingt ans plus tard elle a fait face à la vérité: son accusation était fausse. Elle publie ce livre pour tenter d'obtenir le pardon de son père et de sa famille. Vous pouvez lire: les extraits du livre en français. et son interview dans Salon. Lire l'interview.


Les faux souvenirs sur les forums, dans la presse et dans les médias


- La télévision australienne ABC News a diffusé le 5 Avril 2010 une émission remarquable, de 45 minutes, sur les faux souvenirs et les thérapeutes "voyous". Les témoignages de "retractors" (les victimes qui sont revenues sur leurs accusations et ont retrouvé leurs familles) sont nombreux. Le Professeur Ian Hickie de l'Université de Sydney a accordé une interview de 10 minutes à Sarah Ferguson pour l'émission "Over the Edge". Il dit notamment:
"Nous ne permettons pas à des chirurgiens voyous de mettre en place leur activité dans leur garage. Nous ne permettons pas à des médecins malhonnêtes de prescrire des médicaments n’importe comment. De la même manière, nous devons être très clairs : les thérapies psychologiques peuvent faire du mal…."
Lire l'interview du Professeur Hickie (en français) ici.
Les principales scènes et extraits de l'émission, traduits en français, sont dans: notre dossier
N.B. Le dossier peut mettre un peu de temps à se charger, patientez quelques instants.


- Georges Jonas a publié un article pour Pâques dans le National Post au Canada sur le syndrome des faux souvenirs: l'article.


- La communication facilitée, mise en oeuvre sur des handicapés mais aussi pour retrouver des faux souvenirs par des thérapeutes, a été dénoncée par le Docteur Laurent Jézéquel sur France 2. C'est la mystification dans le cas de Rom Houben, jeune handicapé belge, qui a permis cette mise au point salutaire. Nous avions dénoncé cette pratique dans notre page sur les techniques de manipulation. Vous pouvez revoir cette page du JT de FRANCE 2 sur internet.
La communication facilitée est l'une des techniques utilisées dans les "Thérapie de la Mémoire Retrouvée" (TMR). Cette technique est à l'origine, avec d'autres, de la création de faux souvenirs. Après la médiatisation du cas de Rom Houben, une expérience menée en collaboration avec les sceptiques belges de SKEPP a démontré que la Communication Facilitée ne fonctionne pas : échec total.
Pour en savoir plus sur la communication facilitée, lire notre page sur Les techniques de la manipulation mentale


- Dans l'émission de France 2 de Béatrice Schönberg "Prise directe" sur la mémoire, de mardi 16 mars 2010, une séquence a traité des faux souvenirs induits en thérapie. lire le compte-rendu de l'émission. L'augmentation des visites du site. et les réactions des téléspectateurs sur notre page Forum


- Le site Charlatans.info consacre un page aux "Pseudosciences en psychologie", parmi les psychothérapies à la mode il décrit "La création de la fausse mémoire" et fournit une bibliographie où on retrouve en bonne place les ouvrages de Jérome Kagan, Elizabeth Loftus,Shacter,Jacques Benesteau, Jacques Van Rillaer, Pierre Debray-Ritzen. Pour lire la page "La création de la fausse mémoire"   Charlatans.Info


- Le Dictionnaire Sceptique édité par les "Sceptiques du Québec" consacre un article au syndrome des faux souvenirs: Pour lire l'article "faux souvenir"   Association les Sceptiques du Québec


- Les faux souvenirs et les personnalités multiples s'annoncent en France avec la programmation en décembre 2009 sur la chaîne de télévision Canal+ de la série United States of Tara. Cette série, réalisée par Steven Spielberg, a contribué aux Etats-Unis à l'apparition d'une vague sans précédent de cas de personnalités multiples. Vous pourrez lire le dossier qui lui est consacré, il contient des vidéos en français. Pour lire le dossier   Logo OZ


Les autres actualités des faux souvenirs sont à lire dans notre page: Actualité


Les travaux récents de recherche

Vous trouverez les travaux de la recherche internationale sur les faux souvenirs dans notre page La Recherche


Aidez-nous

Vous pouvez nous aider à réunir l'information sur les faux souvenirs, vous permettrez ainsi aux victimes de ces thérapies déviantes d'être mieux informées, et ainsi comprendre ce phénomène pour mieux surmonter cette épreuve.

Contactez le webmaster et transmettez les témoignages (qui resteront anonymes) et les documents (articles, travaux scientifiques etc...) dont vous avez connaissance. CONTACT...Cliquer ICI

Merci.


free counters





Les nouveaux visiteurs de cette page sont comptabilisés ici...depuis début 2012.